12 DECEMBRE

91f2 * Méditations quotidiennes * 

 * Tout pour qu'Il règne *  

 En Musique :      

 12 DÉCEMBRE 

 La personnalité 

    " Je leur ai donné la gloire que tu m'as donnée, afin qu'ils soient un comme nous sommes un, " Jean 17/22 .

    La personnalité est cet élément original, unique, échappant à tout calcul, et qui nous distingue, chacun, de tous les autres . Les limites de notre personnalité s'éloignent sans cesse, aussi ne pouvons-nous la saisir . Une petite Île qui émerge au milieu de la mer peut être le sommet d'une grande montagne . La personnalité est à l'image de cette Île ; nous ne savons rien des profondeurs où elle s'étend, c'est pourquoi nous ne pouvons pas juger de ce que nous valons . Il nous semble d'abord que nous pouvons le faire, et puis nous réalisons que Dieu seul, notre créateur, nous comprend .

    La personnalité est le propre de l'homme spirituel, comme l'individualité est le propre de l'homme naturel . Pour définir notre Seigneur, on ne peut parler d'individualité, d'indépendance, mais seulement en termes de personnalité : " Moi et le Père, nous sommes un ." La personnalité ne s'épanouit qu'en communion intime avec une autre personnalité . Lorsque l'amour ou l'Esprit de Dieu saisit un homme, il est transformé et il ne se préoccupe plus de son individualité . Le Seigneur n'a jamais pris en considération l'individualité de l'homme, son individualisme égoïste . C'était la personne qu'il avait en vue : " Qu'ils soient un comme nous sommes un ." Si vous abandonnez à Dieu votre droit sur vous-même, la vraie nature de votre personnalité répond aussitôt à la voix de Dieu . Jésus-Christ affranchit la personnalité et l'individualité est transfigurée . Ce qui la transfigure, c'est l'amour et la communion personnelle avec Jésus . L'amour est la fusion de deux personnalités .

 Oswalde Chambers 

 * VERS LA PAIX * 

 12 DÈCEMBRE  

 LECTURE : Psaume 11 . 

'' L’Éternel aime la justice '' : Psaume 33/5 .

    L’Éternel notre Dieu, est justice . Il rend à chacun ce qui lui est dû . Dans son champ on récolte ce qu'on a semé, parfois dès ici-bas, et en tous cas, Là-Haut .

    Sans doute, Dieu est aussi et surtout en Christ amour, miséricorde, pardon . Christ est notre justice, et c'est là notre grande sécurité . Mais souvent encore, pour bien établir qu'il règne et qu'on ne se moque pas de Lui, il laisse s'exercer ici-bas la justice, parfois d'une manière visible, éclatante, tragique . C'est ce qu'on nomme justice immanente : elle semble, en effet, sortir des choses mêmes .

 On ne peut s'empêcher, malgré soi, et sans porter aucun jugement, de voir cette justice divine s'exercer dans la vie du duc de Guise . Nous voici à Paris, le 24 août 1572, jour de la Saint-Barthélemy . Longtemps avant l'aube, le duc de Guise qui préside au massacre, est posté devant l'hôtel de l'amiral de Coligny . L'amiral assassiné, il demande qu'on jette le cadavre par la fenêtre et là, lâchement, après l'avoir reconnu, il le piétine .

    Nous voici à Blois, le 23 décembre 1588 . Ce même duc de Guise paraît triompher . Mais le roi Henri III redoute son influence . Il le fait assassiner, et après avoir contemplé sa victime, lâchement il la piétine .

    Au crime, répond le crime . Identiques les deux scènes de carnage . Une sombre chaîne semble les relier . L'une paraît avoir appelé l'autre . La manière semble être la faute, l’autre le châtiment . L'histoire est pleine de ces parallélismes .

    Oh ! soyons toujours bons, droits, indulgents, pacifiques . L’Éternel règne . Redoutons sa justice .

 D'Henry Soulié pasteur de l'Eglise Réformée . Année 1914 . 

 * Les Trésors de la foi de CH. SPURGEON * 

 12 décembre 

 Un cœur tranquille et silencieux . 

'' Votre force sera de vous tenir en repos et en assurance '' . Esaïe 30/15 .

    C'est toujours une cause de faiblesse d'être troublé ou agité, de demeurer dans l'embarras ou dans le doute . À quoi serons-nous propres si nous sommes épuisés, usés par l'inquiétude ? Que gagnons-nous par nos craintes ou notre irritation, sinon de nous rendre incapables d'agir, ni de prendre aucune sage décision ? La foi, au contraire, nous soulève au-dessus de nos difficultés .

    Oh ! Que la grâce nous soit donnée de demeurer dans la tranquillité ! Pourquoi courir de maison en maison pour répéter la même triste histoire, dont le récit nous rend toujours plus malades ? Même en demeurant chez nous, pourquoi nous écrier dans l'angoisse, au sujet de présages fâcheux qui peut être ne se réaliseront jamais ? Ne vaut-il pas mieux tenir notre langue en repos, et mieux encore notre cœur dans le calme ? Oh ! Puissions-nous conserver la paix, nous souvenant que l'Éternel est Dieu . Sachons avoir confiance en Dieu ! Le Saint d'Israël défendra et délivrera les siens . Il n'oublie pas ses solennelles déclarations .

    Quand les montagnes s'écrouleraient, aucune de ses bonnes paroles ne nous manquera . Il mérite que nous nous fiions à lui, et si nous lui témoignons confiance, la tranquillité qui en résultera pour nous, nous rendra aussi heureux que le sont les esprits qui se tiennent devant son trône . Reste donc en repos, mon âme, et appuie-toi sur le sein de ton Sauveur .

 A Demain 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau