La Loi Et La Grâce (1)

1b2b LA LOI ET LA GRÂCE (1)

    (Références générales : Épître aux Galates ; Romains chapitres 5 à 8 ; 2 Corinthiens chapitre 3) .

    '' La loi a été donnée par Moïse, la grâce et la vérité sont venues par Jésus-Christ '' (Jean 1/17) .

    Cela ne signifie évidemment pas qu'il n'y avait pas de loi avant Moïse, pas plus qu'il n'y avait pas de grâce et de vérité avant Jésus-Christ ; mais que les deux choses (la loi et la grâce) ont été pleinement exprimées au temps de Moïse (au Sinaï) et au temps de Jésus (au Golgotha) .

    Tout sépare ces deux « montagnes » : L'une est très haute, l'autre est très petite, mais c'est la plus petite qui l'emporte sur la plus haute . L'une nous parle d'œuvres, l'autre nous parle de foi. L'une de loi, l'autre de grâce . Deux montagnes que tout oppose, mais l'une conduit à l'autre .

    '' la loi a été un pédagogue pour nous conduire à Christ '' (Galates 3/24) .

    '' Vous ne vous êtes pas approchés d'une montagne qu'on pouvait toucher et qui était embrasée par le feu, ni de la nuée, ni des ténèbres, ni de la tempête, ni du retentissement de la trompette, ni du bruit des paroles, tel que ceux qui l'entendirent demandèrent qu'il ne leur en fût adressé aucune de plus, car ils ne supportaient pas cette déclaration : si même une bête touche la montagne, elle sera lapidée . Et ce spectacle était si terrible que Moïse dit : je suis épouvanté et tout tremblant … Mais vous vous êtes approchés de la montagne de Sion, de la cité du Dieu vivant, la Jérusalem céleste, des myriades qui forment le chœur des anges, de l'assemblée inscrits dans les cieux, du juge qui est le Dieu de tous, des esprits des justes parvenus à la perfection, DE JESUS qui est le médiateur d'une Nouvelle Alliance, et du sang de l'aspersion qui parle mieux que celui d'Abel '' (Hébreux 12/18-24) .

    En d'autres termes, la loi dit : n'approche pas ; la grâce dit : approchez-vous. La loi éloigne, la grâce attire .

    Comparatif (contrastes) :

    * La loi, c'est Dieu qui défend et qui exige ; la grâce c'est Dieu qui promet et qui donne .

    * La loi a un ministère de condamnation ; la grâce a un ministère de pardon .

    * La loi maudit ; la grâce ôte cette malédiction .

    * La loi amène la mort ; la grâce amène la vie .

    * La loi condamne l'homme le meilleur ; la grâce justifie le plus mauvais .

    * La loi ferme toute bouche devant Dieu ; la grâce ouvre toute bouche pour le louer .

    * La loi met une grande distance entre l'homme coupable et Dieu ; la grâce rapproche l'homme coupable de Dieu .

    * La loi est marquée par l'esclavage ; la marque de la grâce est la liberté .

    * La loi est une gloire passagère ; la grâce une gloire permanente .

    * La loi apporte un voile sur les cœurs ; la grâce dévoile la gloire de Christ .

    * La loi est écrite sur des tables de pierre ; la grâce écrit sur des cœurs de chair .

    Sous la loi, la brebis meurt à cause du pécheur ; sous la grâce le berger meurt pour la brebis .

    * La loi a été nécessaire (le but de la loi) . Le problème n'est pas la loi elle-même, c'est le péché de l'homme : '' La loi est bonne '' (1 Timothée 1/8) . '' la loi donc est sainte, et le commandement est saint, juste et bon '' (Romains 7/12) .

    Mais la Bible affirme haut et fort que la loi de Dieu, toute bonne et parfaite qu'elle soit, ne peut donner la vie éternelle : '' Ce n'est pas par les œuvres de la loi que l'homme est justifié '' (Galates 2/16) .

    La loi n'a jamais été donnée comme un moyen de salut, mais comme moyen de révéler la sainteté de Dieu et notre propre péché : '' C'est par la loi que vient la connaissance du péché '' (Romains 3/20) .

    Cette révélation nous conduit à prendre le remède approprié : la foi en Jésus-Christ notre Sauveur . Car '' c'est par la grâce que vous êtes sauvés, par le moyen de la foi . Et cela ne vient pas de vous, c'est le don de Dieu. Ce n'est pas par les œuvres, afin que personne ne se glorifie '' (Éphésiens 2/8-9) .

    La grâce sauve, justifie, édifie, rend acceptable, rachète, pardonne ; ce que la loi était incapable de faire .

    Respecter la loi ne fait pas de nous des enfants de Dieu ; croire en Jésus-Christ fait de nous de nouvelles créatures .

    La loi a fourni un code de conduite pour les croyants de l'Ancien Testament ; mais nous sommes maintenant sous la Nouvelle Alliance .

    La loi a été un mur mitoyen construit entre les Juifs et les non-Juifs, que Christ a renversé pour donner accès à la grâce à tous, Juifs et non-Juifs (Éphésiens 2/14-16 ; 3/6) .

    La loi, en quelque sorte, a ouvert la porte de la grâce . Ainsi, la loi n'a plus aucune autorité sur le croyant, '' car Christ est la fin (ou l'accomplissement) de la loi pour la justification de tous ceux qui croient '' (Romains 10/4) .

    La loi a donc été donnée pour un temps, pour un peuple et dans un but bien précis, la grâce est pour tous les temps et pour tous les peuples .

    Quand les enfants d'Israël péchaient (en enfreignant les commandements), leur seul recours était d'offrir des sacrifices (qui ne pouvaient du reste jamais ôter leurs péchés) ; mais quand les chrétiens pèchent, ils peuvent avoir recours au sang de Jésus pour être purifiés de tout péché .

La loi de Christ (1 Corinthiens 9/21)

    Cette expression peut paraître paradoxale, mais, de même que la grâce existait au temps de Moïse, les croyants de la Nouvelle Alliance ne sont pas sans loi : la loi de Moïse a été remplacée par la loi de Christ, et cette loi est celle de l'amour .

    Le joug de la loi est dur et son fardeau est lourd, le joug de Christ est doux, et son fardeau est léger (Matthieu 11/28-30) .

    '' Ses commandements ne sont pas pénibles, car tout ce qui est né de Dieu triomphe du monde ; et la victoire qui triomphe du monde, c'est notre foi . Qui est celui qui a triomphé du monde, sinon celui qui croit que Jésus est le Fils de Dieu ? '' (1 Jean 5/3-5) .

    '' La nouvelle loi de Christ est celle de l'amour divin, répandu dans nos cœurs par le Saint-Esprit '' ( Romains 5/5) : '' nous l'aimons, car il nous a aimés le premier '' (1 Jean 4/19) ; '' et celui qui aime Dieu aime aussi son frère '' (1 Jean 4/21) .

    La loi disait : voilà ce que tu dois faire ; la grâce dit : voilà ce que j'ai fait pour toi .

    En retour, nous aimons Dieu, et ceux pour lesquels Christ est mort . Ce n'est pas une condition de salut, mais le fruit du salut .

    '' Je vous donne un commandement nouveau : aimez-vous les uns les autres ; comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres '' (Jean 13/34) .

    Toute la loi est accomplie dans une seule parole, celle-ci : '' tu aimeras ton prochain comme toi-même '' (Galates 5/14) ― version Synodale : « toute la loi se résume » ... ''  Celui qui aime les autres a accompli la loi '' (Romains 13/8) .

La loi de Christ englobe tous les domaines de la vie

    Sous l'Ancienne Alliance, la loi de Moïse était divisée en trois parties : la loi morale, la loi civile et la loi cérémonielle .

    * La loi morale était exprimée par les 10 commandements … * La loi civile réglementait tous les aspects de la vie juridique et sociale … * La loi cérémonielle énonçait l'ensemble des règles concernant le culte et les sacrifices .

    - Sous la Nouvelle Alliance, il est évident que le chrétien n'est plus concerné par la loi cérémonielle car Jésus, par son sacrifice unique et définitif, a résumé en son œuvre expiatoire tous les sacrifices de l'Ancien-Testament (Lévitique chapitre 1 à chapitre 5) .

    Au sujet des lois civiles, chaque croyant est exhorté à se soumettre aux lois en vigueur dans son propre pays (Romains 13/1-7) . Dans la mesure où celles-ci ne vont pas à l'encontre de sa foi (voir Actes 4/7-19) .

    Concernant la loi morale, nous remarquons que si les 10 commandements sont repris dans le Nouveau-Testament, un seul n'a pas été retenu : celui qui concerne l'observation du sabbat !

    Quand Jésus, dans le sermon sur la montagne, employait le langage suivant : '' vous avez appris qu'il a été dit...mais moi, je vous dis... '', il est bien évident qu'il n'allait pas à l'encontre de ce qui était écrit dans l'Ancien-Testament, mais qu'il dénonçait les interprétations erronées que les hommes religieux faisaient des commandements de Dieu .

    La grâce est supérieure à la loi, car cette dernière s'occupait essentiellement du comportement extérieur des individus ; la grâce, par contre, agit dans le cœur du croyant (dans son être intérieur) : Dieu regarde au cœur (aux motivations) .

    La grâce n'est donc nullement un encouragement à pécher (comme le suggéraient les adversaires de Paul ─ Romains 6/15 ; Galates 5/13), mais au contraire elle nous délivre du péché (Romains 6/14 & 7/24-25) .

    '' La loi de l'esprit de vie en Jésus-Christ m'a affranchi de la loi du péché et de la mort '' disait l'apôtre (Romains 8/2) .

    '' Cette assurance-là, nous l'avons par Christ auprès de Dieu...notre capacité vient de Dieu...ayant donc cette espérance, nous usons d'une grande liberté...nous tous dont le visage découvert reflète la gloire du Seigneur, nous sommes transformés en la même image, de gloire en gloire, par l'Esprit du Seigneur '' (voir tout le contexte : 2 Corinthiens chapitre 3) .

A Suivre

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau